Make your own free website on Tripod.com
Métis-sur-Mer,
30 novembre 2000.

Municipalité de Métis sur Mer,
31 Station,
Métis-sur-Mer,
G0J 1W0

Sujet: Signalisation, pollution visuelle.

En fesant ma marche quotidiennement, le 28 novembre 2000, j'ai remarqué que 
4 jeunes installaient des poteaux en métal dans la rue Leggatt, partie de 
Métis-sur-Mer. Le 30 novembre 2000, j'ai aperçu sur les dits poteaux des 
panneaux de signalisation montrant une automobile et une bicyclette.

J'ai téléphoné à la municipalité pour m'informer le pourquoi des installation 
de ces panneaux de signalisation. M. Pierre Seguin, le secrétaire municipal 
en ignorait la provenance et même l'existences des dites panneaux. Je lui alors 
signaler que ce cas, n'importe qui pouvait installer n'importe quoi et cela sans 
tenir compte des réglements d'urbanisme, sans se soucier de la pollution
visuelle. Je lui ai suggéré que si la municipalité voulait savoir la provenance 
des dits panneaux, était de les faire enlever par l'employé de la municipalité. 
Ici, il faut souligner un fait très important: seul la municipalité a la responsabilité 
et le pouvoir de décision, en accord avec la façon distincte de penser des 
ses concitoyens.

1. La Route Verte passe par le Rang des Écossais rejoignant le chemin Kempt 
   et non sur Leggatt.

2. Si c'est un autre palier gouvernemental qui a décidé d'installer les dit 
   panneaux, alors pourquoi se payer un conseil et une administration municipales. 
   Je ne vois pas l'utilité de ces installations surtout par le palier provincial, 
   des dits panneaux pour dépenser argent et énergie quand nous savons très bien 
   les besoins criants dans le domaine de la santé, éducation, etc., (médias.).

3. Trop de panneaux de signalisation ne sert rien, cela distrait et le message 
   ne passe pas. Même les poids lourd continuent a passer en ignorant le panneau 
   leur interdisant le passage.

Je voudrais qu'on enlèves et qu'on limite ces panneaux de signalisations superflus. 
Sans cela, pour être conséquent avec nous même et le reste, il va falloir en 
installer des panneaux pour les piêtons, pour les voiturettes de golf, les 
chiens errants, etc.

Le principe que je défends présentement, est la liberté. Si on commence à vouloir 
décider pour nous en installant des panneaux de signalisation aujourd'hui; 
demain on vous dira comment vous habiller et après on géra votre portefeuille. 
Comme toute chose, ces situations la; on sait quand çà commence, mais on est 
incapable de dire comment cela va finir. Il nous appartient de nous responsabiliser 
et de  poser des gestes concrets en vue d'éliminer la pollution visuel et le 
gaspillage d'argent, ainsi vous allez répondre nos attentes légitimes et réalistes. 

Bien à vous,

Lise Deschênes,
46 Leggatt,
Metis-sur-Mer,
GoJ 1W0
Tel: (418) 936-3968
Courriel: gbosse@globetrotter.net


P.S. Attention au préfet de la Métis, M. Gaston Gauldreault.
5 décembre, 2000.

Étant donné que suite a un changement de dernière minute du trajet de la route 
verte (selon des dires d'un de vos employés), étant donné que ni le maire, ni 
les conseillers ou le comité de route verte, ni la population de Métis-sur-Mer 
n'ont été consulté sur les modifications du dit trajet, je demande que suite 
a la décision arbitraire de la MRC de la Mitis d'enlever les dits panneaux de 
signalisations et de retourner au plan original de passer par le rang des Écossais, 
descendant par la rue McLaren jusqu'a la 132.